Rencontres nedroma, Abd al-Mumin (calife) — Wikipédia


Vieille cité berbère, berceau des Almohades, tiraillée entre le Maroc et l'Algérie, elle avait conservé jusqu'à ces dernières années les apparences et le caractère d'une cité musulmane. Alors que sa personnalité s'estompe dans l'uniformité de la civilisation moderne, alors que ses vestiges matériels eux-mêmes disparaissent, laissant échapper les rencontres nedroma traces de l'histoire au Maghreb, les pages qui suivent voudraient rappeler le rôle important joué par cette médina dans l'histoire de l'Algérie.

VII — Les antécédents de l'action révolutionnaire. VIII — Les principaux événements de la lutte pour l'indépendance. Cette hypothèse a été abandonnée.

محاضرة ابن الصحراء البروفيسور بالقاسم حبة في منتدى قدوة تيك لمن فاتته

Il ne fut jamais découvert de vestiges ni d'inscriptions pouvant attester une implantation romaine à Nedroma. On sait que la chaîne de montagnes à laquelle est adossée l'a ville porte aujourd'hui encore le nom de Fillaoussène. Ce nom est celui d'une tribu berbère, branche des Koumia, descendants de Faten, selon Ibn Khaldoun. On remarquera que la ville et le nom de Nédroma existent dès l'époque almoravide, et très probablement avant. Le nom de Nedroma est en effet mentionné pour la première fois par Al-Bekri 1qui le situe au pied d'une grande montagne, le Fillaoussène.

Elle est à dix milles de la mer ; c'est une ville considérable entourée de murailles et possédant une rivière bordée de jardins qui produisent toute espèce de fruits". Nedroma était reliée à la mer par la vallée de l'Oued Masin, qui rencontres nedroma au port de Masin, toujours selon Al-Bekri.

On ignore si ce port correspond à la baie de Nemours — Ghazaouat, ou à celle de Sidna Youcha. Cependant A.

Amour et amitié à Nedroma

Bel penchait pour cette dernière hypothèse, car il avait relevé qu'une montagne dominant à l'est la baie de Sidna Youcha était nommée Djebel Masil. Une autre description de Nedroma nous est fournie par Al-Idrissi, vers l'an H : "Nedroma, ville considérable, bien peuplée, ceinte de murailles, pourvue de marchés et située sur une hauteur à mi-côte. Des champs ensemencés et arrosés par une rivière en dépendent. Sur la hauteur, du côté de l'orient, on trouve des jardins, des vergers, des habitations et de l'eau en abondance".

Aucun des deux auteurs ne signale l'existence d'une mosquée. Il rencontres nedroma y en avoir une, car une inscription en caractères coufiques, sur une plaque de cèdre, ayant rencontres nedroma partie d'une chaire de mosquée minbarfut découverte vers 1 dans la Grande Mosquée de Nédroma, et transférée depuis au musée des Antiquités Algériennes d'Alger Mustapha.

Elle mentionne, entre autres site de rencontre camionneur "Ceci est le présent, de l'émir, le Sid. II - La période Almohade Abdelmoumene, le premier des princes almohades, est généralement sacré "fondateur de Nedroma" par la tradition populaire, qui en a fait le "héros fondateur" de la rencontres nedroma.

Il était issu de la tribu des Koumia, dont les Nedroma étaient une branche.

rencontrer des filles dans à saint- étienne

Son lieu d'origine est généralement fixé au pied du Tadjra. Il est hors de doute que Nedroma connut avec lui un regain de célébrité. La ville, déjà précédemment entourée de murailles, fut rencontres nedroma en véritable place-forte, dominée par une Qasba : les restes de remparts que l'on voit encore aujourd'hui remontent très certainement à cette époque.

On ne sait rien d'autre sur cette période, bien que les légendes abondent. On peut supposer que se produisirent alors de grands bouleversements dans la rencontres nedroma de la population, et la fixation dans la ville de familles dont les noms évoquent des origines marocaines. Il semble que, à l'époque de 4a décadence almohade sinon avant, Nedroma ait bénéficié d'un statut indépendant.

C'est ce que suggère l'épisode rapporté par Ibn Khaldoun, dans l'Histoire des Berbères, et situé au temps où Djabar Ibn Yousef était gouverneur de Tlemcen et rencontres nedroma sa région au nom du sultan almohade Al-Mamoun : "Djabar établit son autorité sur le Maghreb Central, et posa les premiers gradins d'une échelle qui devait servir à ses enfants pour monter sur le trône.

site rencontre gratuit nord

Etant allé, l'an à Nedroma pour en faire le siège, il fut blessé à mort par rencontres nedroma flèche tirée au hasard" III, p. Dans son Histoire de Nédroma, Al Hadj Hamza Rencontres nedroma Rahal est plus précis : une pierre fut lancée des remparts par l'un des assiégés, Yousef al Rencontres nedroma, originaire de Tlemcen", qui mit ainsi fin aux jours du tyran et fit lever le siège à l'ennemi. La ville demeura indépendante. III - Entre les abdelwadites et les mérinides.

La tribu zénata des Beni'Abd-El-Wad cherche femme marocaine a paris été installée par Abd-El-Moumen dans la partie occidentale de l'Oranie, en récompense de son ralliement et dans le but d'y maintenir l'autorité du souverain.

La fortune des Abdelwadites commence en par le long règne de Yaghmorasan Ibn Ziyanqui crée un état indépendant ayant pour capitale Tlemcen. On sait que les Abdelwadites furent en conflit quasi-permanent avec la dynastie issue de la même tribu zénata, les Merinides de Fes.

Une médina de l'Ouest algérien : Nédroma

Enfin, elle fut reprise par Yaghmorasan vers H. Il semble qu'elle ne fut pas reprise par Abou Yousof lorsque ce prince vainquit les Abdelwadites près de l'Oued Isly 16 févrieret qu'il vint assiéger Tlemcen sans résultat ; il bâtit en effet cette même année une forteresse avancée à Taount, près de l'actuelle Ghazaouat.

Cette forteresse rencontres nedroma Taount ne tarda pas à être livrée à Yaghmorasan, à la suite de négociations, par son gouverneur Haroun en H. En effet, les Merinides durent la reconquérir en En HAbou Ya'qoub put entreprendre une grande expédition contre Tlemcen, et chercha à l'isoler. C'est ainsi qu'en juin-juillet ramadhanil mit le siège devant Nedroma et la tint bloquée pendant un mois, la foudroyant, dit-on, de ses catapultes. C'est possible puisque les Merinides avaient, parait-il, utilisé pour la première fois des pièces d'artilleries au siège de Sijilmassa en Le sultan ne put venir à bout de la ville et, le 3 août 2 de choualil leva le siège pour aller sur Oran.

Toutefois, la garnison mérinide d'Oujda avait pour mission de ravager les environs de la ville et en rendait la situation intolérable. Par ailleurs, la cité n'était plus protégée par le prince Abou Sa'id 'Othman, occupé à des expéditions dans le Maghreb central. Des cheikhs de la ville furent même envoyés confirmer la soumission des habitants auprès de l'émir Abou Ya'qoub, le 6 avril 8 de redjeb H. C'est peu de temps après, le 6 maique le prince mérinide s'installa devant Tlemcen, pour le long siège qui devait durer jusqu'à sa mort, le 13 maipériode au cours de laquelle fut édifiée la ville rencontres nedroma Mansourah.

Les troupes mérinides investirent Tlemcen au début de : la capitale abdelwadite fut emportée le Ie mai Entre temps, AbouHasan faisait la conquête de toute la région, et c'est ainsi qu'en août Hil vint assiéger Nedroma. La ville fut prise d'assaut en un jour, et toute la garnison abdelwadite fut passée au fil de l'épée. Il semble rencontres nedroma l'occupation mérinide ait été assez dure pendant douze ans, puisqu'il est dit qu'en H les Nédromi firent appel à la clémence du prince qui leur accorda un meilleur statut.

C'est à partir de cette année là que la ville fut gouvernée par des princes hafsides, qui s'étaient démis de leurs commandements lorsque AbouHasan occupa le Maghreb oriental, en A ce moment, dit Ibn Khaldoun, "l'émir de Bougie, Abou Abd-Allah Mohammed, fils de l'émir Abou-Zakaria, sortit au- devant du sultan mérinide et fut aussitôt envoyé au Maghreb avec ses frères.

On lui assigna Nedroma pour résidence, avec une partie des impôts de cette ville pour rencontres nedroma entretien". Abou Abd-Allah ne demeura pas longtemps à Nédroma, puisque, dèsil reprenait possession de Bougie, après s'être associé à la révolte de Abou'Inan contre son père AbouHasan. Il semble que le commandement de la ville ait été confié par la suite à l'émir de Constantine, Abou Zeid, rencontres nedroma avait lui aussi fait acte de reddition à l'arrivée de AbouHasan devant sa ville.

Deux princes abdelwadites, Abou Sa'id et son frère Abou Thabit, rétablissent leur royaume à Tlemcen en Selon Ibn Khaldoun Histoire des Berbères"une des premières expéditions qui se rencontres nedroma sur Tordre du nouveau sultan fut dirigée contre les Koumia et eut pour motif la révolte de leur chef Ibrahim Ibn Abd-El-Malek, cheikh et membre de la famille des Béni- Abed, la même tribu koumienne qui avait produit Abd-el-Moumen, sultan almohade. Le rencontres nedroma Abou Thabit marcha contre les insurgés, en tua plusieurs, fit un grand nombre de prisonniers et emporta d'assaut la ville de Rencontres nedroma, et ensuite celle de Nedroma".

Il semble que, si Honein fut effectivement la place forte des révoltés koumia, à Nedroma, par contre —selon Canal— une garnison mérinide s'était maintenue. C'est en H que la ville fut prise d'assaut et pillée par les troupes d'Abou Thabit. Son fils Abou Hamou Mousa II — qui devait régner plus tard sur Tlemcen, de à — vint l'y rejoindre et c'est là que naquit le fils de ce dernier, Abou Tachfin, en avril-mai rebi' H. Site de rencontre pour mariage algerien la défaite rencontres nedroma Thabit enAbou Hamou s'enfuit avec celui-ci vers l'Ifriqya, mais Abou Ya'qoub et son petit-fils Abou Rencontre hebdo demeurèrent à Nédroma : la région était passée à nouveau sous le contrôle des Merinides, mais Abou 'Inan avait défendu rencontres nedroma leur fît du mal.

Plus tard, il les fit amener à Fes, où ils furent bien traités. Notons enfin que c'est en cette année H que fut construit le minaret actuel de la Grande Mosquée de Nedroma, comme en témoigne l'inscription sur marbre encore visible aujourd'hui dans la mosquée, et dont voici la traduction : "Au nom d'Allah, le clément, le miséricordieux.

Bénédiction d'Allah sur notre seigneur Mohammed. Les gens de Nédroma ont construit ce minaret homme cherche femme oujda leur argent et de leurs propres mains. Toute récompense vient d'Allah.

Il fut construit en cinquante jours.

rencontre erasmus paris

La miséricorde d'Allah sur tous. Il est possible aussi que l'arrivée de Abou Ya'qoub "le sultan mystique" ait soulevé un élan populaire et entraîné l'initiative des habitants. Dans la période de décadence qui suivit, il semble qu'une tribu Ma'qil, les Doui 'Obeid Allah, établie d'abord entre Tlemcen et Oudja, ait obligé le sultan à lui concéder Oujda, Nedroma, les Béni Iznasen, Mediouna, et les Béni Snous, ainsi que les impôts que ces territoires avaient coutume de lui payer.

On sait que c'est durant le XVe siècle que le grand mouvement de mystique populaire soufisme envahit l'Afrique du Nord, et c'est probablement à rencontres nedroma époque qu'il s'implante dans la région de Nedroma. Un document arabe daté de nous le confirme : il s'agit d'un pacte d'union des tribu des Traras, passé entre leurs représentants, sous l'égide du marabout Al-Ya'qoubi.

Menu de navigation

C'est ce marabout qui, par son prestige religieux, entraîna la lutte contre les Espagnols installés à Tlemcen. Mais ceux-ci n'occupèrent jamais ni Nedroma, ni le pays des Traras. Après l'établissement de la domination site rencontre culture, Nédroma et sa région furent l'objet rencontres nedroma litige permanent entre le bey d'Oran et les chorfa rencontres nedroma Maroc.

En HMoulay Mohammed Ech-Cherif, chef de la seconde dynastie des Chorfa, s'empara d'Oujda, et soumit toute la région de Nédroma, rencontres nedroma de revenir sur Oujda.

rencontre femme mtl

En Hune seconde invasion marocaine conduite par Moulay Ismail s'avança jusqu'au Chélif, et fit reconnaître au dey d'Alger la frontière de la Tafna. Le traité ne fut sans doute pas appliqué, car une garnison turque demeura à Nédroma.

Formulaire de recherche

Enles Espagnols cédèrent Oran au dey d'Alger, Hassan. Celui-ci en profita pour affermir le pouvoir turc dans l'arrière-pays. C'est à cette époque que, dit-on, les celibataire franche comté des janissaires cantonnés à Nédroma provoquèrent une révolte de la population citadine. Le dey marcha contre Nédroma, qui fit sa soumission et fut imposée d'une contribution annuelle de cent pièces de grosse toile de coton destinées à confectionner des tentes de rencontres nedroma.

Selon El-Hadj Hamza ben Rahal, cette imposition fut augmentée plus tard jusqu'à mille pièces. Selon le même chroniqueur, le dey fut amené à intervenir quelque chien cherche homme plus tard, à l'occasion de troubles provoqués dans la rencontres nedroma par la division des habitants rencontres nedroma deux partis, l'un pro-marocain, l'autre pro-turc.

Le dey aurait fait entrer ses soldats dans la ville par surprise, et l'aurait ensuite livrée au massacre et au pillage. Cependant les razzias continuelles effectuées par les marocains à partir de leur base d'Oujda rencontres nedroma avoir, dans la dernière période, rapproché Nédroma du pouvoir turc.

Rentrée post-Covid en Essonne : les cars scolaires s’adaptent aux mesures sanitaires - Le Parisien

La ville prit rencontres nedroma pour le dey, contre les Derqaoua ayant à leur tête le marabout Ben Cherif, au début du XIXe siècle. De même, plus tard, elle fournit un contingent au bey Ah", d'Oran, lorsque celui-ci vint attaquer les Beni-Ouarsous, et que les Ouled-Deddouche furent razziés, et bon nombre de leurs chefs massacrés.

Il semble que, par la suite, le pouvoir turc n'ait plus été contesté, jusqu'à l'occupation française. Le bey d'Oran, Hassan, s'était retiré et les tribus de l'intérieur se précipitaient sur les garnisons turques. On ne sait s'il y en avait une à Nédroma à ce moment.

Derniers articles

La chronique locale n'a pas gardé le souvenir de graves désordres à cette époque. La ville était administrée par sa Djemaa et dominée par quelques familles influentes, parmi lesquelles on peut citer les Rahal et les Neqqache.

  1. Athis-Mons, ce vendredi 28 août
  2. Rencontre hommes à Nedroma - Gratuit pour célibataire

Lorsque Abd-el-Qader se fit rencontres nedroma sultan par des tribus de Mascara, Nedroma ne se rallia pas à lui. La vieille cité, qui avait été, dans la période précédente, alliée au pouvoir turc, ne devait éprouver aucune sympathie pour les tribus qui procédaient à sa liquidation.

Elle devait éprouver par ailleurs une rencontres nedroma répugnance à participer à une aventure conduite par des "Kabyles". Aussi tenta-t-elle de se rapprocher du Maroc et de s'en assurer la protection.

Cependant, enà l'issue des combats livrés sur la Tafna contre le maréchal Clauzel, Abd-el-Qader voulut faire de Nédroma son quartier-général de l'ouest, mais les habitants refusèrent. Pour les contraindre, l'émir fit arrêter plusieurs notables de la ville qui s'étaient rendus au marché de Mascara.

Nédroma accepta alors un gouverneur d'Abd-el-Qader. Mais lorsque celui-ci eut libéré les otages, la population se souleva et chassa le gouverneur à coups de pierres. El Hadj Mustapha, lieutenant de l'Emir, dut intervenir avec ses troupes pour rétablir ce gouverneur. En avrilAbd-el-Qader vient établir son camp à Nédroma recherche femme croyante les combats contre la colonne d'Arlanges.

En juillet de la même année, après la défaite de la Sikkak, il revient à Nédroma, où sont soignés ses blessés ; mais il laisse son camp à Ain-Kebira.

rencontres cfg

Le traité de La Tafna 30 mai lui reconnaît la possession de la ville. C'est à ce moment, semble-t-il, que Hamza Ben Rahal, précédemment "adel" notaire et peut-être "Cadi- el-Djibayât" receveur de l'impôt "zekât" à Tlemcen, dans l'administration de l'émir Abd-el-Qader, fut nommé par celui-ci Imam, puis Cadi à Nédroma en l'an de l'Hégire, soit Selon des sources privées, le caïd de la ville à l'époque aurait été le beau-père de Hamza, Hadj Mohammed Bouziane El-Ghomari.

Après la reprise des hostilités, se présente devant Nedroma une colonne française conduite par le général Bedeau, et accompagnée par la cavalerie des Douaïrs de Mustapha Ben Smail. La Djemaa offre sa reddition, et Bedeau s'abstient de faire entrer les troupes dans la ville : c'est le 8 mars Les Beni-Mnir ne remettent pas d'otages, car, étant en désaccord avec les Rencontres nedroma, leur chef a déjà fait sa soumission à Tlemcen.

Les otages sont désignés par Mustapha ben Small. Un aperçu de l'organisation de la ville avant l'occupation française nous est fourni par cet extrait d'un rapport de : "La petite ville de Nedroma était, avant l'occupation française, à peu près organisée en commune. La Djemaa veillait à la police intérieure de la ville, faisait la répartition des sommes que chacun avait à payer pour fournir le montant des impôts, du traitement de quelques employés subalternes de la ville, rencontres nedroma des dépenses faites dans les travaux d'utilité publique.

C'était aussi la Djemaa qui louait aux enchères les terres ou parcelles communales connues sous le nom de Habbous es-Sour et dont le produit servait à réparer les fortifications de la ville". EnAbd-el-Qader, ayant levé des troupes chez les Béni Iznasen, les Trara, les Msirda et les Souahlia, revient dans la région et en avril, il bloque Nedroma.

Le Caïd Neqqache ne lui ouvre pas les portes de la ville, mais il lui offre un cheval de soumission, de l'argent et des vivres. Quelques jours plus tard, le 29 avril, l'émir essuie un échec au col de Bab-Taza, devant les troupes de Bedeau, qui réoccupent la région.

rencontres metal

Enaprès la bataille de l'Isly, le poste militaire de Nemours-Ghazaouat est fondé, sous le commandement du colonel Montagnac. Celui-ci subit l'année suivante, en septembreun échec retentissant : presque toute sa colonne est anéantie à Sidi Brahim. Le lieu des combats se situe à quelques kilomètres de Nedroma.

Nedroma au long cours | Casbah Editions

La cité ne participa pas à ce mouvement insurrectionnel des tribus trara, ce qui lui valut d'échapper à la sévère répression qui s'abattit sur elles. Il fut certainement, durant toute cette période, en contact permanent avec Abd-el-Qader, dont les troupes passaient continuellement par Nedroma. Lors de la reconquête de la région, il joua un rôle de médiation entre les Français et les chefs des tribus soulevées. Malgré tout, il ne rencontres nedroma se maintenir et fut destitué quelques années après la bataille de Sidi-Brahim.

Quant à Hadj Hamza Ben Rahal, après son retour de Tlemcen peut-être après les événements de Sidi-Brahim il reprit ses fonctions d'Imam et de Cadi, fonctions dans lesquelles il fut confirmé par le général Reynaud en 5 ramadhan : L'émir Abd-el-Qader fit sa reddition en décembreprès de Sidi-Brahim, sous un palmier qui se dresse rencontres nedroma, entouré d'une petite barrière et d'une plaque commemorative indiquant seulement l'année.

De là, il fut conduit à Nemours d'où, après une entrevue avec le gouverneur rencontres nedroma l'Algérie, il s'embarqua pour l'exil. Ses intérêts auraient été représentés par Hadj Hamza Ben Rahal, lorsque ses équipages furent vendus à Nemours par les soins des Domaines.